*¤ n£w SkiN ¤*

23 août 2005

VaCanCiaaa

Bientôt la Fin, mais chaque jour c'est comme si on repartait à ZeRo! Le soleil sur la peau, le vent chaud dans les ch'veux , la clope au bec et le sourire niais! C'est les Vacances! Assis au SOleil chez Pitou , une bière à la main , et les Watts qui détruisent les oreilles de Picsou! Voila les p'tits plaisirs de la Vie !!

o¤ Souriezz c'est l'ETE ¤o

coucher_de_soleil22

Posté par slight à 15:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 avril 2005

-s-u-i-c-i-d-e-

Au fil du temps on critique la mort , on en loue certaines ...et on blâme ton suicide... on le rejette....mais à-t-on jamais critiqué.....mort à la guerre....mort assassiné...mort pour la patrie...mort pour l'amour de l'humanité...mort pour une cause.....       et on critique le suicide... encore et encore... sans réfléchir...

Toute mort m'apparaîte suicide... je ne te blâme pas d'avantage.. je vois enfin  tout s'éclaire    car pour moi ce que tu as eu le courage de faire est puissant  ,d'une grande volonté et non de lâcheté car tu es...

mort pour l'amour d'une femme

100_0545

me by Marie

Posté par slight à 19:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

< mots pour souffrir >

Comment ne pas être en apnée quand il me regarde ...Comment ne pas rougir quand il me sourit.... Comment respirer quand il me touche ....Comment ne pas tomber quand il m'embrasse... Comment ne pas frissoner quand il me caresse... Comment ne pas s'évanouir quand il me touche les lèvres...Comment ne pas sombrer quand il m'enlace... Comment ne pas mourir quand il me dit "je t'aime" .....

o¤.comment ne pas l'aimer.¤o

vie_sans_toi un zneuz by me

Posté par slight à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

- frozen air -

Le ciel tombe sur le rideau de sable     Le soleil s'étend sur la mer       Le vent empoisonne cet Ange....      Ils etaient présents quand l'Ange s'enfonça   ...présents quand l'Ange se noya    ...Présents quand l'Ange se consuma      Et il était tout de même seul, mourant.

Ils n'ont pas bougé, laissant l'Ange crever...Ils s'agenouillèrent sur sa tombe céleste, l'injuriant...    Ils s'acroupirent sur sa tombe , déféquant......  L'ombre et la lumière s'entremélèrent....ne lui venant en aucune aide

Ils l'engoufrèrent plus profondément dans la tombe .. ils crachèrent.... il le tuérent.... mais qui sont ces "AMIS" ??

cloudsrejpg2

Posté par slight à 19:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2005

< HoRizOn CloS >

J'ai longtemps erré en contemplant le soleil, mais jamais je n'ai pu l'approcher à chaque pas il s'éloignait plus de moi

vouloir casser les barrières , détruire les frontières

J'ai longtemps erré dans les montagnes entourées d'arbres et de neige,   jamais je n'ai pu toucher le ciel et ses nuages qui glissaient entre mes doigts à chaque seconde

vouloir casser les barrières

,

détruire les frontières

J"ai longtemps erré sur le sable du bord de mer, je contemplais le paysage, jamais je n'ai pu marcher sur l'eau sans y noyer mon visage

vouloir casser les barrières, détruire les frontières

J'ai longtemps erré dans le désert , le vent soufflant dans mon dos , jamais je n'ai pu capturer ce vent qui me pousse... qui me pousse à...

vouloir casser les barrières , détruire les frontières

Ne jamais se laisser faire... montagne .. eau .. soleil.. désert.. je retournerai la Terre entière pour casser Mes barrières

Posté par slight à 21:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 février 2005

<PaPiLloN>
A force de voir les mêmes personnes
A force d'entendre ce bruit
A force de voir la vie filer
A force de les sentir en moi

tout me pénètre , tout me traverse , tout m'oppresse
enfermée,dechirée, trompée, trahie

Laissez moi respirer, laisse moi voir, laissez moi"être"
Je veux m'envoler comme un ange, s'élevant dans le ciel,
Je me sens comme dans une chrysalide,entourée de curiosité
de pure égoïsme
Je veux qu'ils voient avec mon regard, ils ne sentent pas , ne savent pas
ce que constiture ma chrysalide

Laissez moi et je pourrai déployer mes ailes
m'envoler loin , loin et voir le monde qui m'encage

voler plus haut..... voler plus loin......oublier
et toujours voler en liberté
 
slight's song

Posté par slight à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

 Lettre au piano
 
 Elle jouait au piano.
D'une main, avec quelque chose dans le post qui faisait penser un peu à un enfant.
Ses notes qu'elle produisait.
Légères, un peu aériennes, de quelques touches toutes simples ont on imaginait pas qu'elles puissent produire ces notes.
Puis elle s'arrête.
Je croise mon regard avec le sien.
Des yeux grands, lumineux.Une pupille un peu grande en cet instant, un gouffre baigné de l'océan d'un changeant de son iris.
Ses yeux, sa petite moue sur les lèvres à peine bombées comme quelqu'un d'à la fois malheureux et qui en même temps est comme s'il avait été pris une main dans le sac à faire quelque chose d'interdit.

Elle continue.Quelque accords de sa composition.
Le silence se fait de lui-même au bout de quelques secondes.Puis toujours sur ses accords elle commence à chanter.
De l'anglais, on ne comprend pas le sens réel mais on trouve dans cette chanson un mélange inexprimable de beauté et de tristesse.Maintenant on n'ose même plus bouger, on écoute.

Elle continue toujours, concentrée tout en ressentant profondément la chanson. On voit ses bras, sa gorge, son visage, minces, pâles, comme une oeuvre de givre que l'on aurait peur de casser.
Elle est en elle-même cristaline à ce qu'il parapit en cet instant, fragile.
Sa voix sort de sa gorge comme une sorte de brise légère.Tout en elle fait penser à l'air, à la fraicheur et à la délicatesse.
La porte s'ouvre et quelqu'un rentre.Tout à coup elle relève la tête, encore cet air un peu effarouché que j'avais surpris tout à l'heure. La bouche se ferme , les mains abandonnent les touches presque précipitemment comme par crainte d'une quelconque punition ou d'un quolibet.
Mais en place d'une moquerie on lui demande de continuer à jouer.

Trop tard, quelque chose est rompu, elle refuse, se lève et reprend ses affaires.Tout le monde sort de la léthargie d'écoute dans laquelle on s'était plongés.
Il faut qu'elle aille fumer une clope. Elle s'en va, nous laissant encore un peu abasourdi.

"De toute façon, c'était nul ce que j'ai fait"
 
Me by Vin's
Me by Pit

Posté par slight à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

<illusion réelle>
Imprévisible pensée similaire à une marée entrainante
haut-bas , haut-bas
seulement ce mecanisme répétitif qui occulte ma libre-pensée

Enfermée dans une vie de règles, de nomanclatures
plus de liberté pour s'exprimer, plus de temps pour respirer
je veux seulement exister.. enfin

J'ai perdu le temps d'exister mais on m'a afirmé que l'on existe tous..
alors je dois "être"
je ne pers rien à exister mais je ne gagne rien en retour
excépté l'illusion d'être en vie , de sentir le vent sur des lèvres humectées de rosée
sentir le soleil brûler en moi-même

Croire en l'espérance...c'est à peine si je crois en la vie
Ne pas sombrer, ne pas toucher le vent...voir le soleil et la plaie ouverte.. en souffrir

Posté par slight à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L£ fL£uv£ £t l£s Riv£s
La vie est un cadeau qualifié de magnifique
comme si la vie était don de Dieu
La mort est un fardeau ineluctable
niée, indésirée, fuie

La naissance est comme "don" d'après cette soicièté qui ne fait pourtant que se suicider
Pourquoi suis-je en paradoxe?
pourquoi veux-je contredire?
Affirmant que la mort est naissance, ouverture d'esprit,
ouverture vers de nouveaux horizons

La vie au contraire m'apparait punition,châtiment, mort, fin de paradis mental
Si en effet comme ils le prétendent, "la vie est belle"...
à quoi bon se détruire, se déchirer..
J'en ai marre de ces flos d'émotions qui leur sortent de leurs cordons
marre de ces larmes rouges qui leur coulent entre les yeux
marre de leurs mots qui leur coulent entre les lèvres...

ou peut-etre en ais-je tout simplement marre de mon insuffisance?

Posté par slight à 20:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]